La Twinfloat

                                                         
   

Le nouveau concept Nénuphar change radicalement la donne sur le marché de l’éolien flottant : 2 éoliennes contrarotatives sur un même flotteur : La TWINFLOAT
D'une puissance supérieure à 5MW, cette machine sera prête pour être sur le marché à partir de 2021 avec une compétitivité hors pair dans le monde des énergies renouvelables.

Ce dispositif va considérablement augmenter les performances de chaque éolienne et de la ferme éolienne dans son ensemble. Tout en conservant les avantages décrits précédemment, ces éoliennes contrarotatives peuvent atteindre et dépasser 5 MW, grâce à une surface balayée par les rotors qui est doublée.

Une augmentation de la performance de chaque éolienne

L’éolienne contrarotative Nénuphar présente de meilleures performances aérodynamiques qu’une éolienne classique à axe de rotation horizontal.
A l’approche du rotor d’une éolienne, on observe une expansion du flux d’air : une partie de l’air contourne l’éolienne, ce qui réduit la quantité de vent disponible et donc l’énergie récupérable. Le problème est le même pour les éoliennes à axe horizontal et vertical.
L’éolienne Nénuphar se démarque cependant en termes de performance: Les deux éoliennes contrarotatives Nénuphar combinées, avec un espacement approprié entre les rotors, génèrent entre 10 à 20 % d’augmentation du Coefficient de puissance (rendement de conversion vent-électricité) grâce à la création d'un flux forcé entre les deux éoliennes.



Une amélioration des performances au niveau de la ferme éolienne

Le concept de Nénuphar optimise aussi la production d’énergie à l’échelle d’une ferme. Dans une ferme éolienne, la plupart des éoliennes sont disposées dans le sillage de la première rangée d’éoliennes où le vent a une vitesse plus faible. Les pertes opérationnelles dues à l’effet de sillage représentent une perte de profit importante et de caractère aléatoire pouvant aller jusqu’à 12 % de la production énergétique annuelle.

Le sillage des éoliennes traditionnelles à axe horizontal forme un tourbillon régulier, dont la régularité limite les échanges avec l’environnement permettant la régénération du vent.

A l’inverse, les éoliennes Nénuphar à axe vertical produisent un sillage extrêmement irrégulier, caractérisé par une multiplicité d’échanges avec l’environnement, ce qui permet de retrouver la pleine vitesse du vent en une courte distance, de quasi éliminer les pertes de sillage, et ainsi d’augmenter  la ressource éolienne après chaque rangée d’éoliennes.
Grâce à cette régénération rapide du vent, la densité des fermes éoliennes Nénuphar peut être augmentée. Les dernières rangées d’éoliennes capturent toujours une énergie éolienne considérable, ce qui n’est pas le cas des fermes éoliennes traditionnelles à axe horizontal. Par la suppression de l’effet de sillage, le dispositif Nénuphar permet une augmentation d’au moins 10 à 20 % de la performance annuelle d’une ferme.



Une réduction considérable du CAPEX ( les dépenses d'investissement )

En contrarotatif, les poussées de chaque rotor s’annulent partiellement en raison de leur orientation oblique. Le centre de poussée étant également situé plus bas que celui des éoliennes classiques, le moment de renversement est alors fortement réduit. Sachant que les turbines à axe vertical tolèrent de plus larges mouvements que les turbines à axe horizontal, les contraintes de dimensionnement sur le flotteur sont fortement réduites, ce qui a un impact direct sur les coûts d'investissement.

Back to Top