L'éolien offshore

L'éolien offshore donne un nouveau souffle à l'industrie éolienne, en lui donnant littéralement accès à de nouveaux horizons. L'implantation au large des côtes réduit considérablement les nuisances visuelles et sonores, tout en exposant l'éolienne à des vents plus forts et plus réguliers que sur terre.

La technologie utilisée actuellement pour exploiter la ressource éolienne en mer est l'éolien posé sur fondations fixes. Mais cette technologie montre vite ses limites puisqu'elle ne peut pas être installée au delà de 50m de profondeur pour des raisons technico-économiques.

Le développement de l'éolien en mer est donc fortement contraint et de nombreux sites à fort potentiel restent inexploités. C'est notamment le cas des mers profondes telles que la mer méditerranée et les côtes japonaises. Pour ces mers profondes, les seuls sites envisageables avec la technologie actuelle sont des sites situés très près des côtes là où la gêne visuelle et sonore est la plus forte.


L’éolien en mer offre le cadre parfait pour le développement de fermes éolienne car la très forte ressource éolienne en mer permet de limiter l’intermittence de la production électrique tout en limitant les conflits d’utilisation de l’espace.
Cependant, l’éolien en mer posé voit sa croissance restreinte par la difficulté de trouver des sites respectant tous les critères géotechniques, environnementaux, avec une bonne ressource éolienne. Au niveau mondial, seule la mer du Nord offre un vaste espace avec une bonne ressource éolienne et des profondeurs compatibles avec les fondations posées (moins de 50m de profondeur). De plus, malgré la présence de vents réguliers et puissants, les grandes fermes éoliennes marines restent limitées en production d’électricité par des effets de sillage réduisant la vitesse effective des vents pour la plupart des éoliennes (derrière la première rangée).

Pour dépasser les limites de l'éolien offshore posé, une nouvelle technologie est en plein développement : l'éolien flottant. Fixées sur un flotteur ancré au sol marin, ces éoliennes peuvent être installées en eaux profondes, au-delà de 50 m de profondeur. On peut donc les placer là où les conflits d'usage sont limités et où la ressource est la plus forte.

Cette technologie nouvelle doit cependant relever de nombreux défis. L'éolienne étant posée sur une structure flottante celle-ci s'incline avec la poussée du vent. Dans le cas d'éoliennes classiques à axe horizontal le rendement aérodynamique diminue alors très rapidement. Pour réduire cette inclinaison, il devient alors nécessaire de construire un flotteur très stable et donc très lourd et très couteux, ce qui rend ces éoliennes difficilement abordables.

Par une approche unique et innovante, Nénuphar contourne ces difficultés pour proposer une solution compétitive adaptée aux conditions flottantes.

Back to Top